Genre et numérique : pratiques égalitaires, dispositifs inclusifs

Conférence invitée. Mercredi 6 février 2020.

Genre et numérique : pratiques égalitaires, dispositifs inclusifs

Isabelle COLLET, Université de Genève

Le numérique joue un rôle croissant dans l’évolution de nos sociétés, mais les femmes sont largement sous-représentées dans ces métiers depuis plusieurs décennies. Pourtant, dans les années 80, l’informatique était un métier plutôt féminisé, du moins, pour un métier technique. Aujourd’hui, en ce qui concerne les métiers du numérique, les femmes sont moins de 15% et moins de 10% dans les formations de type BTS / DUT.
La figure du geek sert souvent de bouc émissaire dans le sens où elle serait porteuse des représentations qui amèneraient les femmes à « s’autocensurer ». Or, bien plus qu’une autocensure, il s’agit d’une censure sociale (Blanchard, Orange, Pierrel, 2016) qui écarte les filles et les femmes des sciences et techniques, et plus particulièrement du numérique (Collet, 2019).
Face à ce phénomène systémique, l’école a évidemment un rôle à jouer. Comment enseigner le numérique d’une manière égalitaire pour que filles et garçons développent des compétences ? Et commentpermettre à chacun·e de se sentir libre de choisir des’orienter vers cette discipline?

Blanchard, M., Orange, S. & Pierrel, A. (2016). Filles + sciences = une équation insoluble ? Paris : Editions Rue d’Ulm.
Collet, I. (2019). Les oubliées du numérique. Paris : Le Passeur.