Conférences Invitées

CONFÉRENCES INVITÉES

Mercredi 5 février 2020

Conférence invitée : L’informatique par les robots : objets d’enseignements, objets d’épanouissements, objets de plaisirs ?

Thierry Karsenti, Chaire de recherche du Canada sur le numérique en éducation
Université de Montréal

Apprendre et enseigner l’informatique sont désormais des réalités incontournables. L’objectif général de cette conférence est de voir dans quelle mesure les robots, et plus particulièrement les robots humanoïdes, peuvent servir de vecteur aux pratiques d’enseignement et à l’apprentissage de l’informatique. Nous présenterons d’abord sommairement la toute récente politique québécoise en matière d’informatique, lancée en avril 2019. Cela permettra de mieux comprendre le contexte des expériences que nous menons depuis déjà cinq ans dans des écoles primaires et secondaires (collèges, lycées) du Québec. Nous présenterons les ressources que nous avons créées pour l’enseignement et l’apprentissage de l’informatique par les robots, notamment notre programme multi-niveaux pour les écoles où nous avons tenté d’arrimer ludification, robots et enseignement / apprentissage de l’informatique. Certains scénarios pédagogiques tirées de ces ressources et permettant aux élèves de travailler différentes dimensions de l’informatique seront également discutées. Il sera enfin question des impacts de l’enseignement ou l’apprentissage de l’informatique par les robots, tant pour les apprenants que pour les enseignants. Par exemple, notre programme, mis à la disposition des établissements d’enseignement, semble résolument avoir participé à la transformation de leurs représentations sociales face à l’enseignement de l’informatique. Nous montrerons également, à partir d’une approche sociocognitive de la motivation (voir Bandura, 1986), les impacts de notre programme sur l’engagement des apprenants.


Conférence invitée : Genre et numérique : pratiques égalitaires, dispositifs inclusifs

Isabelle COLLET, Université de Genève

Le numérique joue un rôle croissant dans l’évolution de nos sociétés, mais les femmes sont largement sous-représentées dans ces métiers depuis plusieurs décennies. Pourtant, dans les années 80, l’informatique était un métier plutôt féminisé, du moins, pour un métier technique. Aujourd’hui, en ce qui concerne les métiers du numérique, les femmes sont moins de 15% et moins de 10% dans les formations de type BTS / DUT.
La figure du geek sert souvent de bouc émissaire dans le sens où elle serait porteuse des représentations qui amèneraient les femmes à « s’autocensurer ». Or, bien plus qu’une autocensure, il s’agit d’une censure sociale (Blanchard, Orange, Pierrel, 2016) qui écarte les filles et les femmes des sciences et techniques, et plus particulièrement du numérique (Collet, 2019).
Face à ce phénomène systémique, l’école a évidemment un rôle à jouer. Comment enseigner le numérique d’une manière égalitaire pour que filles et garçons développent des compétences ? Et commentpermettre à chacun·e de se sentir libre de choisir des’orienter vers cette discipline?

Blanchard, M., Orange, S. & Pierrel, A. (2016). Filles + sciences = une équation insoluble ? Paris : Editions Rue d’Ulm.
Collet, I. (2019). Les oubliées du numérique. Paris : Le Passeur.

Jeudi 6  février 2020

Conférence invitée : Pensée informatique sur des activités de robotique pédagogique et maker

Marguerida ROMERO, Directrice du Laboratoire d’Innovation et Numérique pour l’Education (LINE). / Directrice adjointe à la recherche de l’INSPE de Nice. Université Côte d’Azur.

La pensée informatique a été évaluée au cours des dernières années par le biais des tests centrés sur des activités algorithmiques. Nous présenterons les résultats actuels des évaluations de la pensée informatique réalisée avec des tests centrés sur des activités algorithmiques et ensuite nous proposerons d’élargir le type d’activités par le biais desquelles évaluer la pensée informatique afin de bien prendre en considération les connaissances liées aux systèmes technologiques, de type électronique, informatique et robotique. Nous présenterons des critères d’évaluation de la pensée informatique pouvant être mis en place par le biais d’activités de robotique pédagogique et d’apprentissage maker.


Table ronde : Introduction d’enseignements d’informatique dans les programmes scolaires. État des lieux et enjeux.


Vendredi 7 février 2020

Conférence invitée : Enseigner de l’informatique sans ordinateur ?
Marie DUFLOT-KREMER, informagicienne et enseignante-chercheuse en informatique à l’université de Lorraine.

L’informatique est loin de se limiter à des objets, des outils numériques ou à l’apprentissage de la programmation. C’est avant tout une science et des concepts clés. Et si, pour aborder ces concepts et pour comprendre/intégrer la « pensée informatique » on se passait un moment des ordinateurs ?

De nombreuses activités ont été créées, en France ou ailleurs, pour réfléchir à des questions informatiques de manière originale, ludique et facile à reproduire en classe. Ces activités, pour la plupart testées en classe, suivant les cas de la maternelle au secondaire, permettent à la fois de rendre accessible aux plus jeunes des concepts informatique variés, mais également de faire travailler des compétences scolaires plus classiques dans un contexte nouveau.